ISO 31000 : Intégrer la gestion des risques dans vos pratiques managériales

Posté par:

Needocs notre partenaire, vous propose de mettre en place la norme iso 30001 | Cliquez ici pour découvrir ce document qui vous est réservé.

Les entreprises sont confrontées à des risques de plusieurs natures (identifiés, émergents, voire indétectables) susceptibles d’affecter l’atteinte des objectifs et donc leurs performances. Ces objectifs peuvent concerner un ensemble d’activités, depuis le plan stratégique jusqu’aux activités opérationnelles, en passant par les processus et les projets, et se matérialiser en termes de résultats, d’impacts stratégiques, environnementaux, sociaux, opérationnels, financiers, juridiques et de capital image.

Toute entreprise humaine implique, par nature, une prise de risques… Le management des risques, porté par la norme ISO 31000 depuis 2009, apporte une aide à :

  • la décision par la prise en compte de l’incertitude et de son effet sur l’atteinte des objectifs ;
  • l’évaluation de la nécessité et de la pertinence de chaque action.

Une entreprise pérenne et résiliente aux aléas et accidents de parcours sera celle qui aura mis en place un management des risques (cf. les résultats de la démarche PerformancePME® menées par le Centre National des Risques Industriels), soit transversalement à l’intégralité de ses processus, soit appliqué à des fonctions et activités spécifiques jugées critiques.

Les systèmes de management normalisés existants dans les domaines de la qualité (ISO 9001), de l’environnement (ISO 14001), de la santé et de la sécurité au travail (OHSAS 18001, ILO OSH 2001), de la responsabilité sociétale (ISO 26000)… sont des outils méthodologiques éprouvés pour maîtriser les risques propres à ces domaines. Mais le liant nécessaire au management global des risques n’est pas abordé. D’où l’intérêt de se tourner vers la norme ISO 31000, qui permet ce lien.

L’ISO 31000 ne vient pas se rajouter aux référentiels existants, elle les complète, dans le cadre d’une démarche de management intégré et rationnel. Cette norme n’est d’ailleurs pas « certifiable ». Il s’agit d’un outil complémentaire permettant de développer le principe de l’approche risque et de l’intégrer dans les pratiques managériales des entreprises.

Le management des risques ne concerne pas uniquement les grands groupes, il concerne aussi les TPE et PME. Pour ces dernières la prise en compte des risques (financiers, sociaux, technologiques, commerciaux, etc…) est plus que jamais vital en ces temps ultra-concurrentiels.

Concrètement, la mise en œuvre de l’ISO 31000 permet, en autre, à une entreprise :

  • D’augmenter la probabilité que les objectifs seront atteints
  • D’encourager un management proactif
  • De prendre conscience de la nécessité d’identifier et de traiter le risque à travers toute l’entreprise
  • D’améliorer l’identification des opportunités et des menaces
  • De se conformer aux obligations légales et réglementaires, ainsi qu’aux normes internationales
  • D’améliorer la rédaction des rapports obligatoires et volontaires
  • D’améliorer la gouvernance
  • D’accroître l’assurance et la confiance des parties prenantes
  • D’établir une base fiable pour la prise de décision et la planification
  • D’améliorer les moyens de maîtrise
  • D’allouer et d’utiliser efficacement les ressources pour le traitement du risque
  • D’améliorer l’efficacité et l’efficience opérationnelles,
  • De renforcer les performances en matière de santé et de sécurité, ainsi que de protection environnementale
  • D’améliorer la prévention des pertes et le management des incidents
  • De minimiser les pertes
  • D’améliorer l’apprentissage organisationnel
  • D’améliorer la résilience organisationnelle

Autant de facteurs qui permettent un management proactif face aux risques encourus par l’entreprise.

Pour conclure, l’ISO 31000 est à considérer comme un outil qui, en complément des référentiels de management choisis par l’entreprise, permet de cadrer l’approche risque et d’optimiser notamment le pilotage des processus et l’atteinte des objectifs.

Article repris et adapté à partir du Cahier des risques chimiques, sur les Techniques de l’Ingénieur.

Plus d’informations sur la norme ISO 31000 sur le site de l’ISO.

7

À propos de l'auteur:

Jérémy CICERO | Responsable et auteur du Qualiblog | Consultant, Formateur, Auditeur ICA | Auteur aux Editions Techniques de l'Ingénieur | Dirigeant de Qualisphère, société éditrice du logiciel Qualishare pour le pilotage des systèmes QHSE | Cliquez ici pour plus d'informations sur l'auteur.
  Articles similaires

Commentaires

  1. Certificationiso  mai 27, 2014

    Merci pour cet article important, il montre d’une façon claire les avantages de la norme ISO 31000.

  2. Alex Dali  octobre 23, 2011

    Enquête globale sur la norme ISO 31000 en management des risques

    La première enquête mondiale sur la norme ISO 31000:2009, Management des risques‐Principes et lignes directrices, a été lancée le 17 octobre 2011 à l’initiative du groupe de discussion ISO 31000 sur LinkedIn.

    http://www.iso31000survey.com

    Cordialement
    Alex Dali
    Modérateur de la norme ISO 31000 Management des risques

  3. SOUIYOU BACHIR  octobre 21, 2011

    Bonjour

    C’est un article très intéressent, ce blog est une découverte, les systèmes de management intégré est une excellente solution pour toute entreprise souhaitant simplifier sa base documentaire !

    B.SOUIYOU
    Chef de département HSE sontrach :TRC

  4. Henri  octobre 16, 2011

    Hello Jérémy !

    Fidèle à mon habitude de rigueur ou de justesse je rappelle que la vraie référence de la norme britannque de SMS&ST est BS OHSAS 18001, c’est à dire sans « oublier » les lettres « BS »…

    Bye.

    PS (et puisque tu souhaites faire évoluer les modalités de ton blog) : pour la rédaction des commentaires il serait intéressant de disposer de qq latitudes de mise en forme… (gras, souligné et/ou italique ?)

  5. Alex Dali  octobre 14, 2011

    Rejoignez le forum de discussion ISO31000
    Bonjour,
    Article très intéresant…
    Pour ceux qui sont bien impliqués dans le management des risques, je vous invite à rejoindre notre groupe de discussion LinkedIn sur la norme ISO 31000 Management des risques – Principes et lignes directrices
    Voici le lien:
    http://www.linkedin.com/groups?mostPopular=&gid=1834592 .

    Cordialement
    Alex Dali
    Modérateur de la norme ISO 31000 Management des risques