L’entreprise virtuelle ou comment sensibiliser différemment sur la sécurité au travail

Posté par:

Le Ministère du Travail met à disposition un outil à la fois très ludique et inhabituel pour sensibiliser sur les dangers liés à la sécurité au travail.

Ce site permet d’aborder les questions liées à la sécurité au travail à travers d’outils simples, concrets et accessibles pour favoriser la mise en pratique notamment dans les TPE, qui ne disposent ni du temps et ni des moyens des grandes entreprises pour communiquer en interne.

Les informations contenues dans le site sont extrêmement riches et variées sur :

  • les métiers (cariste, téléopérateur, ambulancier, assistante…),
  • les risques qu’ils comportent,
  • les moyens de s’en prémunir (cahier des charges, port de protections individuelles, aides à la manutention…).

Le site propose une formation eLearning de bonne qualité (contenu, pédagogie, ergonomie). Avec plusieurs exemples de « situations à risques courantes » bien simulées , interactives, chacune étant conclue par une proposition de solution qui n’a pas vocation à être plaquée mais à donner matière à réflexion aux apprenants.

Page d’accueil du site (cliquez sur l’image pour accéder au site)

L’entretien entre un cadre commercial et son supérieur fâché de ses chiffres de vente insuffisants, une caissière qui peine à mener à bien toutes les tâches de son poste, une ouvrière accablée de TMS (troubles musculo squelettiques), un VRP victime d’un accident routier lors d’une mission… Autant d’exemples qui visent à faciliter la prise de conscience des problèmes pouvant se poser dans l’entreprise et de leurs remèdes.

Aperçu d’une des unités de travail traitée par le site (il s’agit des unités de bureau)

Du coup « L’entreprise virtuelle », support aux études de cas du parcours de formation, a été conçue pour illustrer les risques les plus courants (physiques, psychosociaux, chimiques, TMS…), avec une page d’accueil qui laisse le choix du lieu (bureau magasin, livraison, stockage, atelier de production…) et de l’activité à risque (déplacement, machine, stress, bruit, agents chimiques…). Ces premiers choix ne sont pas contraints, on peut y revenir aussi souvent que l’on veut, et tous les parcourir, l’ensemble des lieux restant en permanence disponibles à l’écran.

L’ensemble tient la route, avec de nombreux liens pointant sur des fiches techniques qui font le tour de la question… Bien installé au cœur du site, l’entreprise virtuelle montre le rôle clé du eLearning dans tout dispositif massif d’information / formation.

Si vous ne connaissiez pas ce site, vous venez de trouver un très bon outil de sensibilisation pour vos équipes !

[info_box]
Accéder sans plus attendre au site de l’Entreprise Virtuelle
Accéder au site du site du Ministère du Travail sur les conditions de travail
[/info_box]

3

À propos de l'auteur:

Jérémy CICERO | Responsable et auteur du Qualiblog | Consultant, Formateur, Auditeur ICA | Auteur aux Editions Techniques de l'Ingénieur | Dirigeant de Qualisphère, société éditrice du logiciel Qualishare pour le pilotage des systèmes QHSE | Cliquez ici pour plus d'informations sur l'auteur.
  Articles similaires

Commentaires

  1. nejib hammoudi  mai 11, 2015

    je voudrais savoir les causes et effets de la communication interne dans une entreprise sur le le diagramme de Ishikawa
    merci d’avance.

  2. FRANKY  avril 2, 2013

    BONSOIR CICERO,

    Apprenant QHSE au Burkina Faso, je voudrais comprendre davantage les interactions qui existent entre les normes nationales, régionales et ISO. comment se fait l’adoption et l’adaptation des normes ISO par les comités nationaux membres de ISO? dites moi quelle est la valeur des normes nationales, régionales et ISO? Autrement dit, une norme est- elle d’abord internationale ou nationale. quelle est la valeur de l’accréditation ou de la certification sur la base d’une norme nationale? Merci de m’informer.