Avatar

SVP pensez à vous inscrire
guest

sp_LogInOut Connexion sp_Registration S'inscrire

S'inscrire | Mot-de-passe perdu ?
Recherche avancée

— Activité du forum —




— Match —





— Options du forum —





La longueur du mot recherché est au minimum de 3 caractères et au maximum de 84 caractères

sp_Feed Flux RSS du sujet sp_TopicIcon
La démarche Benchmarking
10 décembre 2017
15:32
Avatar
qualitefacile

Apprenti(e)
Membres
Nombre de messages du forum : 14
Membre depuis :
8 décembre 2017
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

La démarche Benchmarking


Les origines du Benchmarking 


Le "Benchmarking" est un processus continu d'évaluation par rapport aux meilleures entreprises reconnus dans leurs catégories. Le benchmarking est une technique de marketing pratiquée depuis les années 50 par les entreprises, d’abord américaines puis mondiales.

Le terme recouvre une idée assez simple : trouver dans le monde celui ou ceux qui réalisent de la manière la plus performante un processus ou une tache, aller les étudier (on dit les benchmarker) et adapter ensuite ce processus à sa propre entreprise. En d’autres termes, il s’agit d’aller se comparer aux « champions » dans un domaine précis, de s’inspirer de leurs idées et de leur expérience pour se rapprocher de l’excellence. Les résultats sont parfois spectaculaires.

 

C’est pour cette raison, que le ‘’Benchmarking’’ doit être une habitude exercé par l’entreprise et planifié  à long terme. S’il est adopté au sein de l’entreprise, il exige une mise à jour, ce qui assurera un avantage concurrentiel à long terme. Elle constitue un moteur puissant pour l’innovation et le dynamisme de l’entreprise. La majorité des entreprises qui veulent s’engager dans une aventure lean font un Benchmark par rapport à Toyota.

Les visites benchmarking, pour être utiles, doivent être menées comme des ateliers de travail afin de :

Ø Comprendre les aspects techniques du système;

Ø Découvrir comment sont définis les rôles et responsabilités des différents acteurs;

Ø Visualiser la façon dont chacun aborde ses taches;
Ø Découvrir l’état d’esprit nécessaire pour que le mode opératoire soit appliqué de façon uniforme.

 

  Les étapes pour la réalisation du Benchmarking

  1. L. Zangwila proposé dix étapes pour la réalisation d’un ‘’benchmarking’’ réparti en quatre phases :
  •    Planification

La phase de planification consiste à :

1)    Identifier les sujets et les objectifs du Benchmarking. Bien entendu, les indicateurs permettront la comparaison dans les domaines faisant l’objet de la démarche ;

2)    Former une équipe compétitive capable de conduire le benchmarking ;

3)    Déterminer des méthodes pour rassembler les informations (interne et externe) et les collecter (utiliser des cartes, des diagrammes etc.).

  • Analyse

Dans cette phase il s’agit de :

 

4)    Déterminer les écarts de performance actuels et repérer les causes de variance ;

5)    Organiser des visites au sein des entreprises les plus performantes et adoptent les objectifs visés  (accords de benchmarking).

  • Intégration

Cette phase présente les conclusions du benchmarking et consiste à :

6)    Communiquer les résultats d’analyse et comparer des performances des entreprises visitées en vue de fixer les objectifs à atteindre ;

7)    Présenter les résultats aux cadres concernées ; leur implication est indiscutable.

  • Action

Dans cette dernière étape l’équipe doit :

8)    Développer un plan d’action pour atteindre les objectifs visés ;

9)    Implanter et suivre les actions de l’entreprise, mesurer le progrès ;
10) Réévaluer les résultats de façon continue (chaque année par exemple) pour affiner le benchmarking.

Types du Benchmarking

Il existe quatre types de benchmarking à savoir :

 Benchmarking interne 

Il consiste à comparer les opérations similaires à l’intérieur de sa propre constitution afin de perfectionner les activités au sein de l’entreprise. Il est facile à appliquer, car toutes les données sont accessibles et donc une amélioration de performance interne rapide, mais implique une vision limitée.

Benchmarking de concurrence 

Ce type a pour objectif de comparer les biens ou services entre les concurrents les plus performants, il exige un respect entre les partenaires et l’implication des cadres et du savoir-faire. C’est le plus difficile des quatre types, et nécessite un partenariat très solide pour réussir les objectifs visés.   

Benchmarking  fonctionnel 

Le benchmarking fonctionnel tente de comparer des fonctions similaires, dans des entreprises non concurrentes dans un domaine d’activité similaire.

Benchmarking générique 

Il s'agit de comparer des méthodes de travail ou des processus dans des secteurs d'activité différents

Fuseau horaire du forum :Europe/Paris

Nb max. d'utilisateurs en ligne : 353

Actuellement en ligne : Henri
26 Invité(s)

Consultent cette page actuellement :
1 Invité(s)

Auteurs les plus actifs :

Henri: 1145

EVAHE: 239

Delphine: 219

Shawar: 202

jmd: 143

Savlynn: 110

majda24: 100

Luft45: 97

Frédérick: 65

walid: 63

Statistiques des membres :

Invités : 3

Membres : 6831

Modérateurs : 0

Administrateurs : 3

Statistiques du forum :

Groupes : 2

Forums : 9

Sujets : 1414

Messages :5822

Nouveaux membres :

Julien taret, JassonNot, qualido, Greg14, ScottceR, Silverchinskn, Ddvcooxj, Kdvtuozu, Eghovaym, MBJeffrey, JenniePl, lisa, damecle, 2944, Laurent60, Yfrbgiob, Xdupbjts, Pyhtsaxz, LEMBOMA Max Vernet, Elsqsoyx

Administrateurs : Jérémy CICERO: 202, Thaumasia: 0, THAUMASIA_Academie: 230