La méthode 635 ou comment faire émerger les idées ?

Posté par:

La méthode 635 est une forme spéciale de brainwriting, donc une technique de créativité, où les membres d’un groupe de travail déduisent d’autres idées de façon méthodique à partir d’idées émises par d’autres membres du groupe de travail.

Le nom de la méthode se déduit de la démarche :

  • 6 personnes développent chacune
  • 3 idées en
  • 5 minutes

Chaque participant reçoit un formulaire avec un tableau comportant trois colonnes et six lignes.

Une fois que le problème a été décrit de façon précise, les six participants du groupe de travail écrivent chacun en cinq minutes, dans les premières lignes de leurs tableaux, trois idées. Ces trois idées sont ensuite transmises au voisin de droite, qui a lui aussi cinq minutes pour donner d’autres idées complétant les trois idées déjà émises, etc…

Six tableaux comportant chacun 18 idées sont ainsi remplis. On obtient un important recueil d’idées. Une fois que toutes les propositions ont été remises, les meilleures, les plus justes, les plus inhabituelles, les plus drôles ou les plus intéressantes sont extraites et discutées.

[note_box]Remarque : La méthode 635 peut être modifiée et devenir une méthode 534 ou 736 en fonction du nombre de participants. On peut donc adapter la taille au groupe de travail.[/note_box]

Les conditions préalables à la démarche

  1. Le problème doit être connu de tous les participants et pouvoir être décrit en quelques mots.
  2. Un local calme avec une atmosphère détendue est recommandé.
  3. Dans la mesure du possible, il est conseillé d’éviter ou de compenser les obstacles hiérarchiques (rapports supérieur/subordonné).

La mise en œuvre de la démarche

Il est nécessaire de créer une atmosphère détendue et d’aider les participants à se détacher des problèmes quotidiens actuels :

  1. Six participants s’assoient autour d’une table.
  2. On nomme les données du problème et on distribue les tableaux.
  3. Chaque participant écrit trois idées ou approches de solutions dans son tableau.
  4. Au bout de cinq minutes, les participants transmettent leurs tableaux à leur voisin de droite.
  5. Chacun ajoute au tableau qu’on lui a fourni trois autres idées dans la ligne suivante. Il peut s’agir de compléments ou de variations relatives aux idées précédentes ou de nouvelles idées.

Cette méthode peut conduire à des résultats particulièrement intéressants, si de nouvelles idées continuent à approfondir les pensées précédentes.

L’opération de transmission doit avoir lieu cinq fois. Une recommandation de temps peut être la suivante :

  • pour le premier tour : cinq minutes ;
  • pour le deuxième tour : six minutes ;
  • pour le troisième tour : sept minutes ;
  • pour le quatrième tour : huit minutes,
  • pour le cinquième tour : neuf minutes ;
  • pour le sixième tour : dix minutes.

Six tableaux (comme celui ci-dessous) comportant chacun 18 idées sont ainsi remplis. On obtient un important recueil d’idées.

Membre du groupe Idée 1 Idée 2 Idée 3
Membre 1 idée 1.1 idée 1.2  idée 1.3
Membre 2 idée 2.1 etc… etc…
Membre 3 idée 3.1 etc… etc…
Membre 4 idée 4.1 etc… etc…
Membre 5 idée 5.1 etc… etc…
Membre 6 idée 6.1 etc… etc…

Il ne vous reste alors qu’à retenir les idées les plus pertinentes au travers d’un vote pondéré, par exemple.

6

À propos de l'auteur:

Jérémy CICERO | Responsable et auteur du Qualiblog | Consultant, Formateur, Auditeur ICA | Auteur aux Editions Techniques de l'Ingénieur | Dirigeant de Qualisphère, société éditrice du logiciel Qualishare pour le pilotage des systèmes QHSE | Cliquez ici pour plus d'informations sur l'auteur.
  Articles similaires

Commentaires

  1. Sophie Joveniaux  janvier 10, 2012

    Bonjour,
    La méthode 635 fait partie des techniques de divergence donc de la phase d’émission d’idées qui nécessite de ne pas juger l’idée ou les brides d’idées émises. Effectivement, le vote pondéré est une technique de convergence pour choisir les idées, les deux phases étant importantes en créativité. Ce type de « brainstorming » a également sa place par mail par exemple dans le cas de structures, filiales éloignées pour le recueil d’idées sur différents sites. Une technique de créativité qui peut y être associée est le choix de personnages, chacun développant l’idée de son voisin en se mettant dans la peau de son personnage, cela permet de sortir chacun de sa vision des choses et d’ouvrir de nouveaux chemins ! merci Jérémy

  2. Jérémy CICERO  janvier 9, 2012

    Bonjour Clarisse,

    Pour le vote pondéré, vos propos sont tout à fait exacts ! Il serait contre-productif et fortement démotivant de prioriser les idées des uns par rapport aux autres. La voix des « chefs » ne doit pas compter plus que celle des collaborateurs.

    Mais ici, ce que j’entends par vote pondéré, c’est plutôt de déterminer une règle de priorisation qui porte sur des choix stratégiques en rapport avec les objectifs de l’entreprise (par exemple : les projets visant une économie d’argent, de temps ou permettant de simplifier des procédés, etc…). Dans tous les cas, cette règle doit être déterminée en amont de la réflexion, par le direction ou le groupe de réflexion lui-même.

  3. Clarisse  janvier 9, 2012

    Bonjour,

    Idée très intéressante, et sans doute plus facilement mise en place que le traditionnel brainstorming lorsqu’un responsable hiérarchique est présent autour de la table…
    Par contre, pourquoi un vote pondéré ? Je ne comprends pas qui doit obtenir plus de force dans sa voix ? Pour moi, chaque idée doit être soumise de la même façon, et chacun peut avoir eu une idée brillante, ou peut être n’aie-je tout simplement pas compris ?