Les secrets d’un design simple et efficace pour vos présentations PowerPoint

Posté par:

Cet article nous est proposé par Slide Pro, Agence PorwerPoint à Paris

Lors de la réalisation d’une présentation PowerPoint, il est important de respecter certaines règles de conception.

Il est préférable d’opter pour un design simple souvent plus pertinent. Un thème discret permettra à votre audience de se focaliser sur l’essentiel. A l’inverse, un design trop complexe peut avoir pour conséquence de détourner l’attention de vos auditeurs.

Cet article va vous présenter quelques règles à suivre sur ce qu’il faut faire, puis à l’inverse ce qu’il faut éviter dans une présentation PowerPoint.

Définir une charte graphique

La charte graphique aura pour but d’assurer cohérence et harmonie entre vos différentes diapositives. L’arrière-plan de celles-ci  ne doit en aucun cas varier. Evitez les thèmes de base de PowerPoint que tout le monde connaît déjà par cœur et préférez faire appel à votre esprit créatif. Il est relativement simple de créer son propre design d’arrière-plan. Vous trouverez sur Internet différents logiciels de retouches gratuits, ainsi que des tutoriels pour les novices.

1. L’utilisation des couleurs

  • Il est possible d’utiliser 1 à 2 couleurs, pas plus. Néanmoins, vous pouvez associer des teintes qui se rapprochent et ainsi jouer avec les nuances. L’ajout de couleurs neutres tels que le blanc, le noir ou le gris est également possible.
  • Utiliser un contraste élevé entre la couleur d’arrière-plan et la couleur du texte : Les éléments de votre diaporama doivent être visibles et lisibles. Le noir sur blanc est idéal, à l’inverse, le jaune sur blanc est à éviter.
  • En fonction du sujet abordé, vous pouvez choisir une couleur dominante. A titre d’exemple, le vert pourrait être associé à la nature, la santé, l’écologie, l’équilibre…

Les erreurs à éviter : Les couleurs rouges et vertes pour mettre en avant un mot. Environs 10% de la population perçoit mal ces deux couleurs. Les couleurs vives, préférez des tons pastel.

2. Le choix des polices

  • L’idéal est d’utiliser une seule police, sinon limitez-vous à 2 maximum.
  • Sélectionnez une police sans empâtement afin de faciliter la lecture à votre public.

Par exemple, sont appropriées pour les présentations projetées les polices suivantes : Helvetica, Arial et Gilles Sans.

  • Concernant la taille de la police, votre audience doit être capable de lire les textes de loin. Une taille de 28 pts est donc un minimum à respecter.

Les erreurs à éviter : Les polices d’écritures dites « sérif » tels que Times et Arial Narrow. Les textes en majuscules.

3. L’utilisation des images, illustrations et photos

Votre présentation doit être la plus synthétique possible, de ce fait, il est primordial de l’illustrer avec des contenus visuels qui stimuleront l’intérêt des spectateurs. On a l’habitude de dire qu’ « une image vaut 1000 mots ». Mais attention tout de même à ne pas surcharger.

  • Tout d’abord l’identité visuelle. Si vous préparez une présentation au nom d’une entreprise, n’oubliez pas d’incorporer à votre arrière-plan le logo de celle-ci.
  • Soyez vigilent en ce qui concerne la définition de vos images. Une image floue est perturbante pour le spectateur et vous pouvez perdre son attention.
  • Un bon moyen pour avoir des visuels de qualité est de se servir d’images libres de droit.

Une multitude de sites Internet proposent des images (gratuites ou payantes). Vous avez ainsi accès à diverses catégories d’illustrations vous permettant agrémenter vos présentations.

  • Votre image doit être cohérente avec votre texte : elle doit porter votre message et ajouter une valeur ajoutée à votre discours.
  • Une image fondue dans l’arrière-plan, rendra votre présentation plus professionnelle et votre message prendra toute son importance.

Les erreurs à éviter : Les images clipart qui rendent la présentation dépassée et non-professionnelle. Les images trop petites, encadrées et mal positionnées. Les images inadaptées à votre public ou à votre ton. Les clichés.

4. Les éléments graphiques

Ne négliger pas ce point si vous énoncez dans votre sujet des données chiffrées. En effet, les éléments graphiques sont plus parlants pour les spectateurs que des mots.

  • Souvent, un simple graphique chiffré avec un titre et une légende claire suffit, il n’est pas nécessaire de l’agrémenter avec du texte. C’est à vous de fournir les explications à l’oral.
  • Choisissez un modèle graphique adéquate en fonction du type de données chiffrées (graphique par secteur, barre verticales, horizontale, nuage de points…).

Les erreurs à éviter : N'utilisez pas de graphiques si vos données sont trop nombreuses ou à l’inverse si vous n’en avez pas assez (1,2 ou 3) ou qu’elles sont peu variées.

Retenons donc de tout cela que votre auditoire ne doit pas être noyé dans un flot d’informations visuelles si vous souhaitez le garder attentif tout au long de votre discours. La simplicité est le meilleur atout pour une présentation claire et pertinente.

Découvrez gratuitement notre guide pour réaliser des présentations PowerPoint efficaces pour les professionnels : http://www.slidepro.fr/ebook-gratuit.

L’équipe SlidePro.fr

6

À propos de l'auteur:

Jérémy CICERO | Responsable et auteur du Qualiblog | Consultant, Formateur, Auditeur ICA | Auteur aux Editions Techniques de l'Ingénieur | Dirigeant de Qualisphère, société éditrice du logiciel Qualishare pour le pilotage des systèmes QHSE | Cliquez ici pour plus d'informations sur l'auteur.
  Articles similaires

Commentaires

  1. Julien  août 20, 2016

    Bonjour,
    l’article est ciblé sur le design, mais j’ajouterai un point , à savoir le nombre de diapositives. On voit en effet souvent des présentations, qui peuvent être bien faites, mais qui noient l’auditoire sous un flot ininterrompu de diapositives.
    Le nombre de diapositives préconisé varie selon les auteurs (10,20,30…) pour 20 minutes, et il n’y a pas nécessairement de valeurs cibles. il semble préférable de partir du temps dont on dispose, puis définir ensuite son nombre de diapositives.
    Bonne journée.

  2. vitrier aubevrilliers  juillet 12, 2016

    Merci pour l’article et pour la présentation.Bonne continuation

  3. Lorenzo  juillet 1, 2016

    Bonjour. j’ai appris à manipuler Powerpoint 2016 grâce à des vidéos sur http://www.alphorm.com/tutoriel/formation-en-ligne-powerpoint-2016-initiation et avec vos instructions, je réussirai à faire une présentation efficacement. Merci pour ce partage.

  4. Valdez  juillet 1, 2016

    Merci pour votre aide

  5. Justin  juin 28, 2016

    Merci pour cet article sur les présentations Powerpoint ! Dans la même veine, je conseille le livre « Présentation Zen « de Garr Reynolds qui apporte un réel éclairage sur ce type de communication. C’est grâce à ce livre que j’ai pu découvrir les Pechakucha night !

  6. Rémy  juin 17, 2016

    Merci pour cet article qui est franchement d’utilité publique ! 🙂

    Concernant les polices de caractère, je soulignerai personnellement l’importance d’interdire une bonne fois pour toute la police Comic, sauf dans les rares cas de présentation destinée à des enfants (ce pour quoi elle a été conçu par ailleurs). Il vaut mieux choisir des polices neutre comme celles conseillées dans votre article.

    Merci aussi pour l’ensemble de votre blog, toujours aussi intéressant
    Bonne journée

    Rémy