Bien-être au travail : la lutte contre le harcèlement moral

Posté par:

Cet article vous est proposé par le site partenaire Le Coin du salarié que nous vous recommandons fortement !

Avec le développement des technologies de l’information et de la communication, le stress devient de plus en plus présent au travail pour les salariés. Afin d’assurer une bonne productivité de l’employé, il est impératif que l’employeur axe sa stratégie sur le bien-être en luttant contre le harcèlement moral au travail qui est une source de stress pour l’employé. Instaurer une situation de bien-être au travail va permettre au salarié d’exercer son activité au sein d’un environnement agréable, ce qui satisfera les besoins de son corps et de son esprit. Comment un employeur peut-il favoriser le bien-être de ses salariés au travail ?

LA MOBILISATION DE L’ENTREPRISE POUR ASSURER LE BIEN-ÊTRE DE SES SALARIES AU TRAVAIL

Actuellement, les entreprises se mobilisent de plus en plus pour assurer le bien-être de leurs salariés au travail, qui passe par la lutte contre le stress des employés.

1. QU’EST-CE QUE LE STRESS PROFESSIONNEL ?

Le stress professionnel correspond à un déséquilibre ressenti par l’employé entre ce qui lui est demandé de faire et les ressources dont il dispose pour exécuter sa tâche. Il représente un coût pour la santé des salariés et aura des répercussions négatives sur le fonctionnement de l’entreprise. Une situation de stress professionnel aura tendance à accroitre le nombre d’arrêts maladies, le turnover et conduira à une baisse de la productivité en raison de la démotivation et du mal-être du salarié.

2. COMMENT ASSURER LE BIEN-ETRE DES SALARIES SUR LEUR LIEU DE TRAVAIL ?

L’employeur est débiteur d’une obligation de sécurité. Il devra mettre en œuvre toutes les mesures nécessaires afin de garantir la sécurité et protéger la santé de ses salariés. Pour se mobiliser contre le stress, il lui sera nécessaire de comprendre les causes du mal-être du salarié. Ensuite, il devra mettre en place des mécanismes permettant de prévenir et de diminuer le stress de ses employés. Pour ce faire, il pourra solliciter l’aide du CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail).

Dans la majorité des cas, le stress découle d’une faille dans la répartition des taches ainsi que du manque d’autonomie accordé au salarié. L’employeur devra accorder à ses salariés une plus grande autonomie pour qu’ils se sentent valoriser et bien au travail. Il pourra également alléger la charge du travail du salarié. En clair, l’employeur devra réorganiser le travail et modifier ses méthodes de management. Le bien-être des employés au travail est une approche collective.

2.1 CREER UN ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL SAIN

Des stratégies simples à mettre en place vont permettre à l’employeur d’assurer le bien-être de ses salariés au travail. Outre la diminution de la charge de travail et sa réorganisation, il pourra favoriser la reconnaissance qu’il porte à ses salariés. Pour ce faire, il pourra féliciter un salarié à la suite d’un bon travail, le remercier mais aussi l’encourager. L’employeur devra également soutenir ses salariés en leur accordant une écoute active et en leur proposant des formations professionnelles. Il faut accorder de l’attention et de l’importance aux salariés, leur faire sentir qu’ils sont des éléments importants au sein de l’entreprise. L’employeur devra écouter ses collaborateurs : la communication est essentielle pour assurer le bien-être des salariés.

2.2 ADAPTER LE LIEU DE TRAVAIL

Le bien-être d’un salarié au travail pourra aussi être favorisé par l’adaptation du lieu de travail des salariés. Tout d’abord il pourra améliorer l’ergonomie des postes de travail notamment en vérifiant la hauteur des chaises et des écrans qui doit se trouver au même niveau que les yeux. Adapter l’ergonomie va améliorer l’efficacité du travail. Il pourra également améliorer l’éclairage des postes. Un éclairage non-adapté causera des problèmes de vue, une fatigue visuelle, une diminution de la concentration. Pour finir, il aura tout intérêt à lutter contre la pollution intérieure de ses bureaux.

2.3 PROMOUVOIR LA PREVENTION

L’entreprise devra communiquer sur la santé et le bien-être. Sensibiliser ses salariés à ces problématiques et promouvoir un mode de vie plus sain auront des impacts positifs sur le bien-être au travail. L’employeur pourra notamment encourager ses salariés à avoir une alimentation équilibrée et à pratiquer une activité sportive.

La prévention se réalisera aussi par la communication des règles de sécurité, d’hygiène et de santé de base. L’employeur devra s’assurer que chaque salarié a pris connaissance des consignes de sécurité, d’hygiène et de santé de l’entreprise.

3. LA PROHIBITION DU HARCELEMENT MORAL AU TRAVAIL

Le harcèlement moral représente un fléau au sein des entreprises. En 2015, un français sur quatre est victime d’harcèlement moral sur son lieu de travail. Ce phénomène engendre des conséquences importantes pour les salariés. C’est pourquoi un employeur devra mettre en place une stratégie de lutte contre le harcèlement moral au travail.

3.1 QU’EST-CE QUE LE HARCELEMENT MORAL AU TRAVAIL ?

Le harcèlement moral au travail est constitué par tout agissement répété ayant pour effet ou pour objet une dégradation des conditions de travail pouvant porter atteinte aux droits et à la dignité du salarié, altérer sa santé physique ou mentale (stress) ou de compromettre son avenir professionnel. Le Code du Travail, en son article L 1151 prohibe toute action de ce type envers tous les salariés. La loi protège également les stagiaires et les personnes en formation.

3.2 QUE FAIRE FACE A UN HARCELEMENT MORAL ?

Si le salarié est victime d’harcèlement moral, il pourra adresser une lettre recommandée avec accusé de réception pour signaler à son employeur la situation de harcèlement. En raison de son obligation de sécurité, l’employeur devra mettre en place toutes les mesures nécessaires afin de faire cesser le harcèlement. A défaut, il engagera sa responsabilité. Si l’employeur ne répond pas à la lettre du salarié ou s’il n’agit pas, l’employé pourra prendre un rendez-vous avec le médecin du travail afin d’avoir une preuve de son harcèlement pour introduire une action en justice.

Afin d’éviter toute situation d’harcèlement au sein de son entreprise, l’employeur devra sensibiliser ses salariés au harcèlement et répondre en cas de harcèlement avéré.

Cet article vous est proposé par le site partenaire Le Coin du salarié que nous vous recommandons fortement !

0

À propos de l'auteur:

Jérémy CICERO | Responsable et auteur du Qualiblog | Consultant, Formateur, Auditeur ICA | Auteur aux Editions Techniques de l'Ingénieur | Dirigeant de Qualisphère, société éditrice du logiciel Qualishare pour le pilotage des systèmes QHSE | Cliquez ici pour plus d'informations sur l'auteur.
  Articles similaires