Avatar

SVP pensez à vous inscrire
guest

sp_LogInOut Connexion sp_Registration S'inscrire

S'inscrire | Mot-de-passe perdu ?
Recherche avancée

— Activité du forum —




— Match —





— Options du forum —





La longueur du mot recherché est au minimum de 3 caractères et au maximum de 84 caractères

No permission to create posts
sp_Feed Flux RSS du sujet sp_TopicIcon
Axe politique qualité
7 janvier 2019
15:01
Avatar
Amine84

Passionné(e)
Membres
Nombre de messages du forum : 78
Membre depuis :
30 juin 2018
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Henri a déclaré
(suite)

Déployer un démarche S&ST se fait pour ce domaine en lui-même, en suivant le SM réglementaire ou structurant un SMS&ST formel en complément selon ISO 45001 typiquement, mais pas en catimini "dans" ou sous la bannière d'un SMQ...

Amine, "comment peut-on déployer un tel axe S&ST dans un SMQ" n'est pas différent de "comment peut-on déployé tel ou tel axe Q dans un SMQ" sauf que tout dans un SMQ est adapté au management de Q... (d'où les difficultés que tu entrevois bien).

Pour bien déployer ne serait-ce qu'un axe S&ST dans un SM il est "naturel" que le SM soit orienté "S&ST des salariés" et non "satisfaction du client". Sinon c'est un peu comme un père de famille nombreuse choisissant un bonne grosse routière spacieuse comme voiture pour transporter sa marmaille tout en voulant aussi accessoirement aller s'amuser dans les dunes du Sahara comme si sa voiture était un Buggy... ou encore vouloir planter des clous de tapissier avec une massette de maçon... etc... Ce n'est pas une question de maturité de l'entreprise c'est une question d'adaptation de l'outil !

Je l'ai déjà dit, si une entreprise veut formaliser un SMX et un SMY selon des modèles normatifs adaptés, elle le fait, éventuellement en "intégrant" un SM X+Y, mais pas en traitant des bribes de Y dans un SMX... Exemple : il serait tout à fait incongru dans la politique d'un SMS&ST d'intégrer un axe "raccourcissement des délais de livraisons aux clients" !

A+  

Bonjour HENRI,

Je te remercie infiniment.

L'idée est bien claire, et comme je l'ai déjà dit il s'agit d'une entreprise en cours d'élaboration et de mise en place d'un SMQ selon la norme ISO 9001 : 2015, il n y a pas un autre SM, pour clarifier les choses, c'est une filiale d'un groupe ayant plusieurs sites cerifiés ISO 9001, ISO 14001 et lancés dans des démarches RSE, l'entreprise en question s'est inspirée de la documentation du groupe et peut être c'est à cause de ça que l'axe "améliorer les conditions de travail" a été défini, car même en jetant un coup d'œil sur les TDB et si je prend l'exemple du processus gestion des ressources humaines, je trouve des indicateurs liés au volet SST à titre d'exemple : taux de frequence, taux de gravité, nombre de jours d'arrét de travail, indicateurs, sauf erreur de ma part, ne doivent pas faire parti d'un SMQ établi selon la norme ISO 9001.

Bien amicalement.

7 janvier 2019
16:00
Avatar
Henri
Membre
Membres


Modérateurs
Nombre de messages du forum : 1788
Membre depuis :
3 septembre 2014
sp_UserOnlineSmall En ligne

(petit rebond)

La gestion d'une entreprise est une chose, sa certification(s) en est une autre ! Quand une entreprise n'est pas certifiée "X" (X = Q, S ou E en général), ça ne veut jamais dire qu'elle n'ait aucune organisation du management "X"... Et quand une entreprise est certifiée "X" c'est qu'elle satisfait les exigences "X" du modèle ISO "X" en terme d'organisation formelle dans ce domaine "X"...

Bon travail.

7 janvier 2019
16:09
Avatar
Amine84

Passionné(e)
Membres
Nombre de messages du forum : 78
Membre depuis :
30 juin 2018
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Oui HENRI tour à fait, il faut juste veiller à ne pas confondre des volets appartenants à des domaines d'application différents.

Le responsable du processus GRH peut continuer à suivre des indicateurs prétablis liés au volet SST sans les intégrer à un tableau de bord qui s'inscrit dans un SMQ selon la norme ISO 9001.

7 janvier 2019
16:23
Avatar
Henri
Membre
Membres


Modérateurs
Nombre de messages du forum : 1788
Membre depuis :
3 septembre 2014
sp_UserOnlineSmall En ligne

Absolument ! D'ailleurs ce fonctionnel, comme bien d'autres, gère et suit peu ou prou bien des paramètres de fonctionnement de l'entreprise depuis bien avant que l'entreprise ait été certifiée Q ou autre...

Ou alors l'entreprise formalise un "SM" multi-domaines pertinent et mature au bout de qq temps. Alors on retrouve ces différents domaines à tous les étages de ce SM, qui n'est pas plus un SMX, Y ou Z mais un "SMI" comme intégré sur des domaines de management formels identifiés...

A+

14 janvier 2019
17:04
Avatar
david84

Apprenti(e)
Membres
Nombre de messages du forum : 10
Membre depuis :
16 novembre 2017
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Bonjour,

Est-ce que l'entreprise n'a pas intégré cette aspect de conditions de travail, non pas sous l'aspect SST mais sous un aspect "exigences clients" à travers la RSE ? On a des demandes de plus en plus poussées de la part de certains clients (grande distribution) pour intégrer des fournisseurs avec valeurs sociétales. Il y a aussi plusieurs labels d'engagement des entreprises pour y répondre.

Ce n'est donc peut-être pas directement en lien avec la réglementation / code du travail mais peut-être bien avec les exigences clients et donc dans ce cas, le plus adapté semble de l'introduire dans la politique qualité ? Car perso c'est ce que l'on a fait également. C'était une exigence très forte et qui a modifié de nombreux aspects (politique achat notamment).

Cordialement

17 janvier 2019
13:47
Avatar
Henri
Membre
Membres


Modérateurs
Nombre de messages du forum : 1788
Membre depuis :
3 septembre 2014
sp_UserOnlineSmall En ligne

Hello !

Si c'est le cas il faudrait peut-être alors être plus clair dans la motivation "qualité" (satisfaction des clients) de cet axe politique "à la demande des clients"... Et mon sentiment perso (de Préventeur S&ST) c'est qu'il est assez déplorable q'une direction s'intéresse à la S&ST de son personnel à la demande de ses clients !

A+

18 janvier 2019
8:34
Avatar
THAUMASIA_Academie
Administrateur
Nombre de messages du forum : 761
Membre depuis :
22 décembre 2017
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Fort heureusement, il existe de nombreuses entreprises qui n'ont pas besoin d'un fusil dans le dos pour engager des démarches saines et globales sur leur stratégie, sur des engagements qui dépassent simplement le cadre strict et limitant de la qualité et pour lequel une approche, même considérée "que ISO et juste ISO", est une opportunité de voir large.

C'est cette notion de "ne pas confondre" tel ou tel référentiel en pensant que certains sont limitants qui conduit à des démarches inexactes, à des périmètres incomplets par rapport aux réalités et aux besoins des entreprises.

Pour répondre à une question précédente sur les engagements en matière de sécurité, même au travers d'un système que certains s'obstinent à cantonner à la qualité "produit" ou "client", nous avons récemment et sur quelques années déployé une démarche avec l'ISO 9001 pour modèle (mais c'est un modèle... c'est une liste de courses pour celles et ceux qui en doutent encore) et, au sein des quelques engagements et objectifs forts, il y avait celui de diminuer la pénibilité de certains travaux.

Alors, des gourous de la séparation qualité et hygiène et sécurité, des pisse-froid des bonnes volontés là où elles sont et des déçus des motivations "pas comme cela devrait être écrit" pourront toujours s'exciter sur ce crime de lèse majesté : seul le résultat compte et tous les leviers positifs sont bons pour y parvenir.

En l'exemple : les derniers sondages auprès des intervenants ainsi que certains chiffres clefs démontrent un très fort impact des investissements et des réflexions réalisés (positif éventuellement) et il ne viendrait à l'idée de personne que de se dire que l'un des engagement dans un système de management (de la qualité, mais après tout, on s'en moque de ce dernier mot) porte sur des aspects proches de la sécurité.

Le reste, la catégorisation, le "han... on n'a pas le droit de faire ça" ou "c'est pas bien", ce ne sont que des mots qui retardent. Qui font croire en une fausse complexité des approches normatives parce que les dogmes ne sont souvent pas dans les référentiels eux mêmes, mais dans la manière parfois immature avec laquelle on les déploie...

Si une démarche, même normative, est le moment et les ressources d'un changement : ne vous limitez pas au texte d'un document, mais profitez-en pour faire avancer ce qui est utile pour tous...

THAUMASIA Académie : c'est aussi une chaîne de formations GRATUITE et haut de gamme sur YOUTUBE...

18 janvier 2019
9:54
Avatar
david84

Apprenti(e)
Membres
Nombre de messages du forum : 10
Membre depuis :
16 novembre 2017
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Bonjour,

La question était je crois d'ajouter l'amélioration des "conditions de travail" dans la politique qualité et pas de lancer la mise en place de la politique sécurité, de respecter la réglementation ou autre.

Les dirigeants d'entreprises peuvent respecter le code du travail et autre et même être prévenant avec les salariés mais cela reste interne à l'entreprise.

Mais les clients veulent aller plus loin. Ils veulent le produit mais aussi le service et tout ce qui va autour, notamment s'assurer que les conditions de travail sont bien respectées dans la chaîne d'approvisionnement. Ce n'est pas le client qui déclenche la sécurité dans l'entreprise mais c'est le fournisseur qui met en avant ce qu'il fait pour répondre à leurs attentes. La lecture est différente. Et la politique qualité sert à communiquer auprès des parties intéressées il me semble.

Il y a également plusieurs labels, indicateurs qui se mettent en place. Je ne sais pas si je peux en citer quelques uns sur le forum. Ils ont une orientation RSE, mais il ne faut pas s'y tromper, c'est un moyen pour le client de se couvrir et avoir éventuellement une bonne image auprès des actionnaires. Il pourrait y avoir à la rigueur une politique qualité et en parallèle une politique "RSE" (on y met les besoins que l'on a), mais selon les structures il est intéressant de travailler sur un même ensemble. Les conditions de travail impactant potentiellement la qualité produit.

Je ne suis pas expert qualité ou sécurité, ni même les diplômes ou des années d'expérience mais de mémoire ISO 9001 a vraiment pris corps car les clients l'ont exigé des fournisseurs. Ensuite est venu l'environnement, là aussi sous l'impulsion des clients (peu en démarche volontaire). C'est ici je pense la même chose, les conditions de travail (au delà des obligations), la maîtrise de la chaîne d'approvisionnement, la RSE dans sont ensemble est plus une démarche impulsée par les clients. Les clients associant le produit/service à ces notions, c'est (selon les structures) plus facile en l'intégrant dans la démarche qualité.

Oui il est sans doute "déplorable" que la sécurité, l'environnement ou la qualité soient impulsés par les clients plutôt qu'en interne. Mais des structures où j'ai pu travailler, c'est la quasi totalité de la réalité du terrain. En allant plus loin, on peut également trouver "déplorable" que les clients associent la sécurité à la qualité du produit ou d'impulser ces notions pour leur seule image. Le monde est ainsi fait.

Bonne journée

18 janvier 2019
11:06
Avatar
Henri
Membre
Membres


Modérateurs
Nombre de messages du forum : 1788
Membre depuis :
3 septembre 2014
sp_UserOnlineSmall En ligne

Hello !

David, tes propos sont intéressants d'autant qu'ils ne cherchent pas faire passer d'autres intervenants pour des benêts imatures. Je rebondis sur deux points :

- Tu dis "Il pourrait y avoir à la rigueur une politique qualité et en parallèle une politique RSE", mais autant rappeler que la RSE (typiquement ISO 26000) couvrent les domaines QSE en fait, alors un "SM RSE" et sa politique du même donnent un cadre pertinent pour couvrir les domaines QSE sans les titrer Q. C'est "l'impérialisme Q" que je crains car sur le terrain au-delà des mots se cache derrière une problématique de compétences pluri-disciplinaires et de pertinence du dispositif de management.

- Tu dis que "dans la quasi totalité de la réalité du terrain la sécurité, l'environnement ou la qualité sont impulsés par les clients plutôt qu'en interne", je te trouve un peu sévère, car il y a bien bien longtemps que fort heureusement et "spontanément" nos entreprises gèrent ces trois domaines* (et d'autres) sans les ramener à la qualité seulement. Ta remarque est plus juste si tu parles des "certifications" de SM formels Q,S et/ou E depuis que c'est la mode et qu'elles existent sur le marché. C'est vraiment de la certification que tu parles en fait quand tu dis "Ensuite est venu l'environnement, là aussi sous l'impulsion des clients (peu en démarche volontaire)".

* Motivés par les intérêts directs des entreprises en Q surtout ou plutôt par la réglementation en E et en S (la partie IV du code du travail est un véritable SM qui se suffit à lui-même sans besoin de l'ISO 45001 mais pourquoi pas avec).

A+

19 janvier 2019
18:35
Avatar
Amine84

Passionné(e)
Membres
Nombre de messages du forum : 78
Membre depuis :
30 juin 2018
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Bonjour,

Tout d'abord je tiens à vous remercier pour vos retours.

Pour THAUMASIA, vous avez raison quand vous dites que les exigences normatives d'une norme "X" ne doivent pas empêcher les entreprises à viser plus loin en restant focaliser sur le volet cadré par ladite norme. hélas l'engagement dans une démarche de certification selon une norme définie impose de s'aligner à son domaine d'application. 

Dans notre exemple il s'agit d'une entreprise qui est en cours de mettre en place un système de management de la qualité selon la norme ISO 9001 dont la finalité est bien claire pour tout le monde : Fournir des produits et services conformes aux exigences des clients et aux exigences légales et réglementaires applicables, le cas echéant, accroître la satisfaction des clients et améliorer en continue l'organisation interne. La norme comme vous le savez ne vise pas la santé et la sécurité des personnes ni la protection de l'environnement, auxquelles d'autres normes et un arsenal juridique ont été élaborés.

L'axe "améliorer les conditions de travail " vise principalement le volet SST, et à mon avis son déploiement va mener à un système de management combiné qualité / SST.

Entant qu'auditeur je vous pose la question suivante : En examinant la politique qualité (établie selon les exigences de la norme ISO 9001) d'une entreprise X, vous trouverez un axe "Améliorer les conditions de travail", comment s'assurez vous de son déploiement dans le cadre d'un SMQ ?

Bien amicalement.

21 janvier 2019
11:07
Avatar
Delphine
Membre
Membres
Nombre de messages du forum : 291
Membre depuis :
1 octobre 2012
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Bonjour,

Je dirais, de la même manière que je vais contrôler qu'un axe soit déployé en entreprise. Est-il connu ? A t'il des objectifs et indicateurs associés ? Un plan d'actions ? Des actions de formations ? Des documents associés ? etc.

On se souvient de la qualité bien plus longtemps que du prix © Gucci

21 janvier 2019
14:30
Avatar
Amine84

Passionné(e)
Membres
Nombre de messages du forum : 78
Membre depuis :
30 juin 2018
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Delphine a déclaré
Bonjour,

Je dirais, de la même manière que je vais contrôler qu'un axe soit déployé en entreprise. Est-il connu ? A t'il des objectifs et indicateurs associés ? Un plan d'actions ? Des actions de formations ? Des documents associés ? etc.  

Bonjour Delphine,

L'axe n'est pas déployé dans le cadre du SMQ, c'est juste une phrase écrite au niveau de la politique qualité.

Il s'agit d'un SMQ en cours de mise en œuvre, à mon avis il faut avancer pas à pas, bâtir un SMQ adapté et efficace,qui sera aligné avec le champ d'application de la norme ISO 9001, introduire la culture de management au sein de l'entreprise, une fois le SMQ gagnera en maturité, les dirigeants peuvent penser à standariser leurs pratiques déjà existantes ou intégrer d'autres (liées aux volets SST, environnement, énergie...etc.) en s'appuyant sur d'autres normes de management.

Bien amicalement.

21 janvier 2019
15:22
Avatar
Henri
Membre
Membres


Modérateurs
Nombre de messages du forum : 1788
Membre depuis :
3 septembre 2014
sp_UserOnlineSmall En ligne

Hello !

Amine ton dernier message confirme que cet "axe S&ST" est hors sujet dans cette politique Q... (avec en cascade la problématique d'exploiter cet axe dans tous les étages du SMQ, sauf à la limite à enlever le terme Q un peu partout et de ne parler que du "SM" de l'entreprise...). Mais je dépasse ce cas avec cette réflexion bien plus générale dans la discussion :

Il ne faut tout de même pas "prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages" comme on dit. Quand une entreprise détoure et formalise un SMQ* normatif (bien souvent pour le faire certifier) il serait tout à fait naïf de croire ou de faire croire que par ailleurs elle n'a jamais managé cet aspect Q auparavant et qu'elle ne continue pas de manager tout autant les aspects W, X ou Z de son fonctionnement !   * SM le plus fréquent, mais on pourrait tout autant partir d'un SME par exemple.

Donc, un axe S&ST dans une politique formelle de SMQ reste incongru en regard de son modèle normatif, de sa cohérence et de sa certification, même sous prétexte que progresser ainsi (on l'espère) en management Q puisse bénéficier au management des aspects W, X ou Y de l'entreprise. Autrement dit, en progressant par la structuration normative de tel domaine de management, il n'y a pas besoin d'y injecter des bribes de X, Y ou Z pour espérer néanmoins progresser aussi (culture SM) en management des aspects X, Y ou Z.

A+

21 janvier 2019
15:39
Avatar
Amine84

Passionné(e)
Membres
Nombre de messages du forum : 78
Membre depuis :
30 juin 2018
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Henri a déclaré
Hello !

Amine ton dernier message confirme que cet "axe S&ST" est hors sujet dans cette politique Q... (avec en cascade la problématique d'exploiter cet axe dans tous les étages du SMQ, sauf à la limite à enlever le terme Q un peu partout et de ne parler que du "SM" de l'entreprise...). Mais je dépasse ce cas avec cette réflexion bien plus générale dans la discussion :

Il ne faut tout de même pas "prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages" comme on dit. Quand une entreprise détoure et formalise un SMQ* normatif (bien souvent pour le faire certifier) il serait tout à fait naïf de croire ou de faire croire que par ailleurs elle n'a jamais managé cet aspect Q auparavant et qu'elle ne continue pas de manager tout autant les aspects W, X ou Z de son fonctionnement !   * SM le plus fréquent, mais on pourrait tout autant partir d'un SME par exemple.

Donc, un axe S&ST dans une politique formelle de SMQ reste incongru en regard de son modèle normatif, de sa cohérence et de sa certification, même sous prétexte que progresser ainsi (on l'espère) en management Q puisse bénéficier au management des aspects W, X ou Y de l'entreprise. Autrement dit, en progressant par la structuration normative de tel domaine de management, il n'y a pas besoin d'y injecter des bribes de X, Y ou Z pour espérer néanmoins progresser aussi (culture SM) en management des aspects X, Y ou Z.

A+  

Bonjour Henri,

Ci-après les axes ou engagements de la politique qualité en question : 

1) Respecter constamment les exigences négociées avec nos clients

2) Fideliser nos clients

3) Développer notre chiffre d'affaires

4) Améliorer nos conditions de travail

5) Minimiser notre impact environnemental en surveillant nos rations de consommation d'énergie 

A mon avis les deux derniers axes sont hors champ d'application de la norme ISO 9001.

Une réflexion devait être porter sur d'autres axes offrant un cadre pour l'etablissement  d'objectifs "qualité", à savoir : l'amelioration et l'optimisation des processus, l'amélioration de la productivité, la capitalisation des ressources humaines, la création de partenariat avec les fournisseurs ...etc.

Bien amicalement.

21 janvier 2019
15:46
Avatar
Henri
Membre
Membres


Modérateurs
Nombre de messages du forum : 1788
Membre depuis :
3 septembre 2014
sp_UserOnlineSmall En ligne

Ah oui... 40% des axes Q visant autre chose que Q... c'est très fort !  😉

21 janvier 2019
15:53
Avatar
Amine84

Passionné(e)
Membres
Nombre de messages du forum : 78
Membre depuis :
30 juin 2018
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Henri a déclaré
Ah oui... 40% des axes Q visant autre chose que Q... c'est très fort !  😉  

Oui Henri, 

Comme je l'ai déjà dit dans un commentaire précédent, il s'agit d'une filiale d'un groupe ayant plusieurs sites cerifiés ISO 9001, ISO 14001 et ISO 26000. L'entreprise en sujet s'est inspirée des politiques préetablies et par conséquent on se trouve avec une politique "qualité" possédant deux axes hors champ d'application de la norme ISO 9001 et privant même les dirigeants de l'entreprise de mener une bonne réflexion pour définir des axes "qualité" pertinents.

21 janvier 2019
16:00
Avatar
Henri
Membre
Membres


Modérateurs
Nombre de messages du forum : 1788
Membre depuis :
3 septembre 2014
sp_UserOnlineSmall En ligne

(suite)

Et je crains d'ajouter peut-être... tout en les privant peut-être aussi de mener un management pertinent en "Sécurité & Santé au Travail" et /ou "Environnement".

A+

 

PS tardif : "Le début de la sagesse c’est de désigner les choses par leur nom" (proverbe chinois... paraît-il).

21 janvier 2019
16:02
Avatar
Amine84

Passionné(e)
Membres
Nombre de messages du forum : 78
Membre depuis :
30 juin 2018
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Henri a déclaré
(suite)

Et je crains d'ajouter malheureusement "... tout en les privant peut-être aussi de mener un management pertinent en "Sécurité & Santé au Travail" et /ou "Environnement".

A+  

Tout à fait Henri,

Je vous remercie infiniment pour vos retours.

Agréable journée.

22 janvier 2019
9:27
Avatar
THAUMASIA_Academie
Administrateur
Nombre de messages du forum : 761
Membre depuis :
22 décembre 2017
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Bonjour Amine,

Je réponds à votre question : "En examinant la politique qualité (établie selon les exigences de la norme ISO 9001) d'une entreprise X, vous trouverez un axe "Améliorer les conditions de travail", comment vous assurez vous de son déploiement dans le cadre d'un SMQ ?".

De la manière la plus simple qui soit : sur les principes de l'application d'un système de management.

Beaucoup trop d'auditeur se jugent pertinents pour juger de l'application d'un SMQ directement dans la nature des mesures déployées. On y viendra lors de l'audit, mais un prérequis essentiel est souvent oublié : celui de concevoir une stratégie et de la déployer avant de mesure quoique ce soit.

Ainsi, pour ma part, avant cela, j'ai beaucoup de questions à poser selon le contexte de l'entreprise et, au nombre des questions, figurent :

- pourquoi avoir choisi cet axe ?

- comment l'entreprise à déployé cet axe ? Avec quels degrés de finesse, planification, ressources, approche ?

- comme juge-t'elle que cet axe est correctement déployé ? Avec quels retours, mesures, évolutions ?

- que deviendra cet axe ?

- quels liens, insertions, synergie, cet axe induit-il avec les processus ? Leur pilotage, le suivi de leur performance...

C'est en fonction de ces réponses que j'aviserais.

 

PS aussi tardif qu'à propos : "lorsque le sage pointe la qualité du doigt, le moins avisé regarde le doigt...". A méditer... rire

THAUMASIA Académie : c'est aussi une chaîne de formations GRATUITE et haut de gamme sur YOUTUBE...

28 janvier 2019
17:06
Avatar
richard.emeline

Apprenti(e)
Membres
Nombre de messages du forum : 4
Membre depuis :
28 janvier 2019
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Bonjour à toutes et tous, 

Etudiante en Master 2 de Psychologie sociale et du travail, je me permets de vous solliciter pour m'aider dans la réalisation de mon mémoire sur les attributs/caractéristiques des managers. 

Le questionnaire est très court puisqu'il nécessite environ 5 minutes. 

Vos réponses seront précieuses pour la réalisation de ce mémoire et l'avancé de la recherche en management. 

 

Ce questionnaire est évidemment anonyme.

Voici le lien pour y accéder : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSeTYYiTcKP8tjXR4HKJQ63RIwLr8wEHaZgM092fxc63aSYVqQ/viewform?usp=sf_link

 

Je vous remercie pour votre participation et vous souhaite une agréable soirée/journée.

Emeline. 

No permission to create posts
Fuseau horaire du forum :Europe/Paris

Nb max. d'utilisateurs en ligne : 353

Actuellement en ligne : Henri
41 Invité(s)

Consultent cette page actuellement :
1 Invité(s)

Auteurs les plus actifs :

Henri: 1788

Delphine: 291

Shawar: 290

EVAHE: 239

jmd: 143

Savlynn: 110

Fabien89: 102

majda24: 100

Luft45: 97

Amine84: 78

Statistiques des membres :

Invités : 6

Membres : 6865

Modérateurs : 0

Administrateurs : 3

Statistiques du forum :

Groupes : 2

Forums : 9

Sujets : 1853

Messages :8345

Nouveaux membres :

Aaronnix, TNSP, Morteen, DEUTOU Olive, mesbahikamel310, Alexandre_06, Alexandre 06, Timmy, Artisanwit, Ekatguaro, Madiba237, Fowa007, Hocine, Alvincog, cisse, papis, Alexandreder, Miras, Amazonnntgs, Franciane

Administrateurs : Jérémy CICERO: 202, Thaumasia: 0, THAUMASIA_Academie: 761