Le déploiement des objectifs (méthode SMART ou ASMAC)

Posté par:

La notion d’objectifs qualité est abordée dans la norme ISO 9001 : 2008 dans le chapitre 5.4.1 dans lequel on demande à la direction de  :[pullquote cite= »ISO 9001 : 2008″] s’assurer que les objectifs qualité, y compris ceux nécessaires pour satisfaire les exigences relatives au produit [voir 7.1 a)], sont établis aux fonctions et aux niveaux appropriés au sein de l’organisme. Les objectifs qualité doivent être mesurables et cohérents avec la politique qualité. [/pullquote]

Ainsi pour définir des objectifs en phase avec ces exigences, la méthode A.S.M.A.C. (ou méthode S.M.A.R.T. en anglais) s’avère être un outil efficace permettant de se poser les bonnes questions pour vérifier si les objectifs en place ou prévus sont pertinents.

Principe général du déploiement opérationnel des objectifs

Les objectifs fixés par les responsables des entreprises sont (ou devraient être) issus de l’enchainement d’étapes ci-dessus. C’est parce que les dirigeants sont visionnaires et ambitieux mais aussi parce qu’ils sont à l’écoute des marchés sur lesquels ils évoluent, de leurs clients actifs et potentiels qu’ils sont en mesure de bâtir une vision stratégique opérationnelle.

Si l’on se pose encore la question de l’intérêt des systèmes de management de la qualité, c’est bien ici que l’on en comprend l’essence. En effet, c’est bien la politique qualité développée sous forme d’axes qui permettra aux dirigeants de piloter opérationnellement l’entreprise tel un levier de vitesse.

De cette politique qualité, adaptée aux contraintes de l’entreprise, structurelles, conjoncturelles et/ou environnementales, les responsables vont pouvoir déployer à tous les niveaux de l’entreprise, du moins aux niveaux appropriés, des objectifs permettant de statuer sur la bonne marche de l’entreprise vis à vis de ses objectifs de développement.

Et la méthode SMART / ASMAC dans tout cela ?

Pour rappel, le terme « SMART » signifie « intelligent » en anglais. Dans le cas de cette méthode, il ne s’agit pas d’intelligence mais d’un acronyme pour désigner les termes suivants :

  • S pour Spécifique
  • M pour Mesurable
  • A pour Atteignable
  • R pour Réaliste
  • T pour Temporel (ou inscrit dans le Temps)

Nous évoquerons plutôt dans cet article la méthode ASMAC qui désigne quant à elle :

  • A pour Ambitieux
  • S pour Spécifique
  • M pour Mesurable
  • A pour Atteignable
  • C pour Compatible

Prenons quelques exemples concrets pour illustrer cette méthode :

Ambitieux : Un objectif ambitieux est un astucieux mélange de désir et de réalisme. L’objectif ambitieux doit permettre le dépassement de soi. Il convient de savoir ce que l’on est en mesure de produire pour se fixer toujours un peu plus. Cette notion demande donc d’avoir une connaissance de soi, des autres et de l’entreprise suffisante…

Spécifique : l’objectif est-il bien défini ? Qu’est-ce qui est vraiment attendu dans cette mesure ? Le paramètre variable doit être connu ainsi que sa méthode de détermination. En l’occurrence dans le contre exemple, la conformité n’est pas définie. Il est donc difficile de statuer sur ce qui est conforme ou ne l’est pas…

  • Exemple d’un objectif spécifique : 100% des dossiers de candidature doivent être déposés dans les délais
  • Exemple d’un « non objectif » : Les candidatures doivent être conformes

Mesurable : Un objectif mesurable fournit des informations factuelles et concrètes permettant la prise de décision.

  • Exemple d’un objectif mesurable : 98% des produits livrés doivent être conformes aux cahiers des charges
  • Exemple d’un « non objectif » : La conformité des produits livrés doit être renforcée

Atteignable : Les rêves sont importants, mais ils doivent être tempérés par la réalité.

  • Exemple d’un objectif réaliste : Moins de 2% de produits non-conformes sur le 3ème trimestre
  • Exemple d’un « non objectif » : Moins de 2 PPM non-conformes sur le 3ème trimestre

Compatible : L’atteinte d’un objectif ne doit pas se faire au détriment d’un autre. Cette notion introduit la notion de développement durable avec le triangle vertueux : environnement, social/sociétal et économique. En quelque sorte il convient donc de déployer des objectifs durables.

9

À propos de l'auteur:

Jérémy CICERO | Responsable et auteur du Qualiblog | Consultant, Formateur, Auditeur ICA | Auteur aux Editions Techniques de l'Ingénieur | Dirigeant de Qualisphère, société éditrice du logiciel Qualishare pour le pilotage des systèmes QHSE | Cliquez ici pour plus d'informations sur l'auteur.
  Articles similaires

Commentaires

  1. Diallo sékou Ahmadou Tidjane  octobre 28, 2013

    Bonjour,Je suis de profession Enseignant en Mathématiques,actuellement je m’occupe de l’étude des projets au programme d’appui dans le secteur de l’enseignement de base, de l’élaboration des termes de
    references y afferent pour la mise en Oeuvre,j’ai besoin de savoir ce qu’il me faut pour avoir plus de compétence comme consultant ou formateur dans le cadre des Projets,j’ai besoin de votre aide.

  2. sasou  février 19, 2013

    bj
    c’est possible s’il vous plait d’avoir une idée sur la mise en place d’une démarche qualité dans un secteur de transport
    j’ai vraiment besoin d’aide
    merci bien

  3. sasou  février 19, 2013

    bj
    c’est possible s’il vous plait d’avoir une idée sur la mise en place d’une démarche qualité dans un secteur de transport

  4. AFRICA  octobre 17, 2012

    bonjour
    j’attend toujours votre aide pour elaborer un projet d’implantation d’un systeme de gestion de qualite environnementale dans un atelier de reparation rapide des vehicules.merçi

  5. sow  mai 15, 2012

    bonjour est ce possible d’avoir une méthode Statistique pour définir l’objectif et le seuil d’alerte d’un indicateur. en effet je suis stagiaire en qualité et j’ai comme mission de recalculer les objectifs et les seuils d’alerte des indicateurs du service à partir des données des années précédentes. l’ets a une méthode de calcul que je trouve abérante : elle consiste à calculer la moyenne des écarts entre les valeurs. Ensuite cette moyenne est multipliée par 2,66 ( t alpha de la loi de student ) ce qui donne le seuil d’alerte. enfin l’objectif est déterminé en calculant la moyenne des valeurs inférieure au seuil d’alerte.
    j’ai vraiment besoin d’aide.
    merci

  6. Meboukem  mars 27, 2012

    J’aimerai trouver un exemple de documentation du système de management de la qualité:
    politique qualité
    Objectifs qualité
    Procédure de gestion,
    processus,
    etc

    Merci de votre attention

  7. Ty  octobre 26, 2011

    bonjour,
    Cet article est très intéressant.
    Je souhaite définir un objectif ‘atteignable’, ambitieux tout en évitant qu’il soit remis en cause. Je pense le définir en me basant sur les chiffres des années antérieures. Ma question est : comment définir un taux sur un indicateur passé pour définir un objectif ?
    En vous remerciant.
    Ty