Méthode de point de commande des stocks

Posté par:

Celle-ci consiste à définir, dans un concept de flux tiré et de juste à temps, le niveau de stock qui déclenche l’ordre d’achat, de façon à être livré juste au moment de l’utilisation de la dernière pièce.

Ce niveau de stock (point de commande) doit permettre de satisfaire les besoins durant le délai allant de la date de déclenchement de commande à la date de livraison.

Le point de commande s’appelle également seuil de commande ou seuil de réapprovisionnement.

Cette technique est utilisée essentiellement pour les articles de classe A (Exemple : produits représentant moins de 10% du budget achat) car elle demande un suivi permanent des stocks entraînant un coût de gestion élevé.

Notons que la méthode kanban est une forme d’approvisionnement à point de commande.

A période Variable : les dates de passation de commandes varient car la consommation des produits est discontinue. De ce fait on est confronté à deux cas de figure :

  • délais de livraison différents
  • notre fournisseur peut avoir divers problèmes (rupture de stock !, problème de fabrication ou de livraison…)

A quantité constante : (ou à seuils mini-maxi) on suit l’évolution du stock de produit, et lorsqu’on atteint un mini (évalué avec une sécurité) on commande la quantité fixe pour refaire le stock. Cette méthode nécessite un suivi régulier du niveau.

AVANTAGES :

  • Meilleur suivi du stock permettant d’éviter les ruptures.
  • Adapté à une consommation partiellement irrégulière.

INCONVENIENTS :

  • Impose un suivi permanent des stocks pouvant entraîner des frais administratifs importants.
  • Peut encourager à faire des stocks de sécurité donc des coûts supplémentaires à l’entreprise.

On peut représenter la méthode de point de commande graphiquement :

Il est essentiel que le fournisseur assure un délai de livraison dans un temps défini. Dans le cas contraire le risque est de se retrouver sous le seuil de sécurité. Il est important de pouvoir repérer ce point pour appliquer correctement cette méthode.

Cette méthode se révèle utile si on considère les délais annoncés par le fournisseur au plus tard. (Ex : si un fournisseur annonce un délai de 2 à 3 semaines, il faudra considérer 3 semaines.)

2

À propos de l'auteur:

Jérémy CICERO | Responsable et auteur du Qualiblog | Consultant, Formateur, Auditeur ICA | Auteur aux Editions Techniques de l'Ingénieur | Dirigeant de Qualisphère, société éditrice du logiciel Qualishare pour le pilotage des systèmes QHSE | Cliquez ici pour plus d'informations sur l'auteur.
  Articles similaires

Commentaires

  1. raoul kas  juin 12, 2016

    j’ai adoré votre programme!

  2. chriskay  avril 23, 2015

    Effectivement, c’est un très bon résumé de la Méthode du point de commande!

    Je rajouterai même que quelque soit le mode de réapprovisionnement choisi (à période variable ou à quantité constante), le délai fournisseurs est difficilement compressible, On espère déjà (en fonction de notre degré de partenariat avec les fournisseurs ou notre flexibilité interne que le réassort soit honoré à temps!

    Si la consommation du produit en question (et donc le coefficient de linéarité) se met à accélérer brusquement après que les commandes d’achats ou internes soient passées, alors il y a de fortes chances, que même le stock de sécurité ne couvrira pas les besoins futurs…

    Chris Kay

    http://www.reussir-a-gerer.com/